Les élèves de 503 ont participé à un atelier d'écriture le 26 mars,

dans le cadre du projet Le mégaphone magique.

Cet atelier a été mené par Mme Denoeud professeur de français et Mme Perez documentaliste.

MégaphoneSD 1

Le thème de l'atelier était:

Si vous aviez un mégaphone magique qui, pendant une minute, vous permette d’être entendu de tous, quel serait votre message ?

Les élèves, très sensibles à la situation de Mayotte en ce moment, ont surtout évoqué les grèves, leur ras le bol des barrages, leur envie de voir les professeurs revenir dans les établissements scolaires Certains ont aussi été touchés par l'attentat de Trèbes la semaine dernière.

Voici deux textes:

Kassid, Raïda, Laïna, Aïcha
En ce moment, sur notre île, rien ne va. Les gens manifestent contre l’insécurité en bloquant les routes. Nous voudrions qu’au lieu de barrer les routes, ils essayent de trouver une solution. Les pompiers bloqués sur les barrages, une femme enceinte de 6 mois a fait une fausse couche. Cessons de bloquer, ouvrons le dialogue

Tissyane, Anaïs, Rahima
A vous les terroristes de Dahesh, vous qui s’en prenez aux gens innocents. L’attentat au supermarché U, l’homme, pistolet à la main... Un gendarme s’est sacrifié pour la vie d’une victime. Nous sommes touchés très profondément. Que peut-on leur dire pour que cela ne se reproduise plus ? Des hommes, des femmes et des enfants meurent tous les jours à cause de vous.

Le mégaphone magique, projet en partenariat avec le Service militaire adapté et les Apprentis d’Auteuil, est soutenu par le ministère des Outre-mer. Avec ce projet, le Labo des histoires accompagne des enfants, adolescents et jeunes adultes ultramarins, âgés de 5 à 25 ans, dans l’écriture de textes courts inspirés par un inducteur simple.

Les autres textes

Naïda, Janette, Fatima
Nous nous adressons à nos parents, aux voleurs et aux grévistes. Vous, nos parents vous pensaient à notre avenir. Nous aussi les élèves nous pensons à notre avenir et à nos enfants. Et, espérons pour eux un meilleur avenir que le nôtre. Mais il y a ici à Mayotte des voleurs qui profitent que les gens dorment dans les barrages pour aller voler ou frapper ceux qui sont dans leurs maisons. Que l’âme des enfants décédés à cause de la grève et des gens victimes de violence et repose en paix.

Tissyane, Anaïs, Rahima
A vous les terroristes de Dahesh, vous qui s’en prenez aux gens innocents. L’attentat au supermarché U, l’homme, pistolet à la main... Un gendarme s’est sacrifié pour la vie d’une victime. Nous sommes touchés très profondément. Que peut-on leur dire pour que cela ne se reproduise plus ? Des hommes, des femmes et des enfants meurent tous les jours à cause de vous.

Kassid, Raïda, Laïna, Aïcha
En ce moment, sur notre île, rien ne va. Les gens manifestent contre l’insécurité en bloquant les routes. Nous voudrions qu’au lieu de barrer les routes, ils essayent de trouver une solution. Les pompiers bloqués sur les barrages, une femme enceinte de 6 mois a fait une fausse couche. Cessons de bloquer, ouvrons le dialogue.

Eliadine, Malik
Je m’adresse aux grévistes. A cause de la grève, des enfants ne peuvent pas aller à l’école. A cause de la grève, des ambulances ne peuvent pas faire leur travail normalement. Arrêter la grève et pensez aux enfants innocents malades et ceux qui veulent aller à l’école. A cause de la grève, les éboueurs ne peuvent pas faire leur travail et les déchets s’accumulent.

Erika, Raïcham
Mayotte pour lutter contre cette violence, il faut construire des murs de 30 mètres, attraper les gens violents, les enfermer dans ces murs et les avertir que s’ils recommencent, on leur coupera la main. Ou, on peut aussi leur donner une pioche et une pèle pour qu’il creuse leur trou et les abandonner dedans.


Angel, Mehdi
Au peuple de la Terre, protégeons-nous de la pollution et de la dégradation pour une santé plus saine et une vie meilleure. Eliminons la pollution en supprimant ces voitures qui polluent. Essayons de récolter des dons pour les personnes dans le besoin.

Naïma, Saouda
Arrêter les grévistes car nous ne trouvons pas une solution à tous ça Mayotte sera bientôt détruit par les délinquances. Le mieux est de trouver une solution à tout ça car ensemble nous pouvons réussir.

Asna, Nouraïma, Ansimta
Chaque jour, des gens se font agresser comme si on était des marionnettes. En conséquence, les délinquants continuent à aggraver la situation. Nous sommes l’avenir de Mayotte. Dans certaines villes, la délinquance augmente de plus en plus. Ca ne peut plus durer. Mayotte est innocente. Pour l’instant, personne ne sait si Mayotte va encore pouvoir vivre dans cette violence. On vous en supplie, vous les députés, ministres et sénateurs des outre-mer : pensez à notre avenir.

Momed, Kazouine, Ibrahim
A toute la population de Mayotte, détruisez les barrages pour que les professeurs viennent à l’école et que les élèves poursuivent leur étude.

Latuf, El-Amine
Je m’adresse à la population de Mayotte. Tous les jours il y a des personnes qui jettent des déchets dans la mer. Quand on se baigne, on trouve des ordures : des sachets et des cannettes partout. Réagissons, arrêtons de polluer la mer.

Mme Denoeud et Mme Perez

 

 

Créateur du site CHIFFAY Ankidine Ben